Your travel memory is priceless, TripNtale keeps them safe so you don't have to   Showcase Your Trips Now! X

Quand les blondes rencontrent MAry

Viewed: 180  
Comme prévu nous nous levons tôt pour prendre le bus et ne pas rater celui qui nous amenera a Recife. Nous le sentons mal : il pleut, on ne sait pas où est exactement l’arrêt un bus avec le nom de la vill passe devant nous et ne s’arrete pas car nous ne sommes pas au bon emplacement… c’est nul les pays civilisés ! il ets où le temps de l’amerique central où tout était facile, où lestransports venaient à nous où on avait pas besoin de réflechir et où les gens étaient super sympa et s’arretait n’importe ou n’importe quand !!!! Bon gardons notre calme. Nous ratons le petit déjeuner donc ya interet a ce qu’on arrive à temps sinon on a vraiment foiré. On en prend un qui s’arrete 5 minute splus tard pour nous faire changer de van. Qui nous fait changer encore une fois à peine rentrées. Grrrrrrrrrrr on ne va pas y arriver. On arrive au croisement, on demande où se diriger on trouve, on voit le bus on court..et et…et  oui il ets là il ne part pas devant nous. Il n’y a apersonne dedans mais le chauffeur nous dit que sans ticket on ne peut rentrer. On est blasée, juste pour un ticket. On rencontre une fille  dans notre cas qui nous explique que veille de carnaval oblige le bus est plein et que ce n’est pas de la mauvaise volonté du chauffeur. Seule solution partager un taxi : grr 100 réals par personne au lieu des 30 prevu en bus. Ca fait mal aux fesses mais il faut avouer que pour 3 heures de taxi on ne s’en ort pas trop mal (50 euros par personne…quand je pense au 36 euros pour 5 minutes de taxi denuit à nice pour aller à l’aeroport … je eme dis que c’est pas si pire ! lol)
Nous arrivons à olinda ou le taxi nous paie un autre taxi pour nous rendre à la ville jumelée de Recife. Le taxi ne connait pas trop l’adresse et se perd dans les environs. Nous nous trouvons dans un quartier qui ne nous rassure pas forcément et commençons un peu à nous inquiéter. Puis nous voyons un petit bout de femme tout excité sur le parvis d’une porte : c’est Mary notre hote du couchsurfing. Malgré l’aspect rudimentaire de sa maison qui est en travaux, nous allons très vite nous sentir à l’aise et complètement intégrée dans cette petite famille. Notre petite chambre est constituée d’un lit et d’un matelas et nous apprenons que nous serons 6 à dormir chez elle pour le carnaval..où ? on e sait pas mais c’est ça qui est bon ! Mary se fait une joie de nous amener en ville pour les préparatifs du carnaval :achats de babioles perruques et autre artifices indispensables pour la fête. Nous sentons qu’elle est toute excitée et heureuse de partager cette incroyable expérience locale avec nous.  Malgré une relative difficulté de communication, mary parle portugais et italien (qui est loin, bien loin dans mes souvenirs…)  nous nous entendons bien et passons un très agréable moment. Nous nous promenons sur la plage de boa viagem, un genre d’honolulu à la brésilienne. En rentrant nous faisons connaissance de sa fille fernanda…toute aussi folle, toute aussi irresistible. Cette fille est un sacré numéro : dans le genre blasée de la vie mais passionnée de cinéma,  fernanda vit dans un autre monde celui des séries télé, des films et des musiques, elle est incroyablement intelligente et cultivée et nous fait rire avec sa manière de raconter des anecdotes en anglais tout droit sorti d’un one woman show ! craquante! Leur relation mère fille est amusante et inversée : c’est Fernanda la maman, la sérieuse celle qui ne sort pas pendant que Mary est toute excitée par le carnaval s’achète des costumes et est prête à faire la fête. Fernanda est loin de tout ça, elle n’aime pas le carnaval, bou c’est nul !Nous nous sentons déjà comme dans une famille. au dodo tot car le réveil a été dur ce matin et demain une folle journée de carnaval nous attend !



Comments

Please Login or Sign Up to comment.

or

or


TALA part 31,Recife/Olinda

Recife/Olinda, Brazil



Home Service done the smart way