TripNtale is the best place to show off your travel   Upload Photos Now! X

23 Fevrier : Alcatraz ou Alcantara?

Viewed: 261  

Notre nuit n’ a pas été des meilleures… chaleur étouffante, lit creusé, draps pas très propres dans lesquels on ne préfère pas imaginer qui a dormi avant et Anso ajouterai que j’ai ronflé ! (oui ça m’arrive personne n’est parfait…) Nous prenons une douche dans notre salle de bain desinfectée mais qui ne nous fait toujours pas rêver et nous sommes à la hâte de quitter cet endroit en direction du village de Alcantara !  Mais bonne surprise, le propriétaire nous prépare le petit déjeuner ! enfin une bonne nouvelle…enfin sans parler du cafard qui rodait autour des morceaux de pastèque qui en aurait dégouté plus d’un mais on est en voyage, on met de côté nos habitudes de princesse et mangeons… un cafard ça n’a jamais tué un homme ! berk… c’est quand même répugnant ! nous voyons le proprio astiquer les chaises avec de la javel et avons espoir sur l’état de propreté de notre chambre et surtout de notre salle de bain au retour…en vain, la poubelle n’est toujours pas changée (je  tiens à préciser que les habitudes en Amérique centrale et du sud concernant les toilettes sont légèrement différentes d’en Europe : ici on jette le papier toilette (usagé) dans la corbeille et non dans la cuvette au risque de boucher les toilettes : cela parait sale de premier abord, mais on s’y fait finalement vite et c’est plutôt propre à condition de changer tous les jours la poubelle bien entendu !).  Arrivées à l’embarcadère pour le départ de 9h30, une matelot nous aborde et nous explique que nous pouvons prendre un catamaran…plutôt méfiantes et surtout la communication étant à sens unique en portugais nous ne comprenons pas trop et voulons prendre la navette normale. En fait, elle a tout simplement été annulée et la seule option c’est le catamaran qui  d’ailleurs est moins cher ! c’est parti pour une heure de bateau  à discuter des series télé de notre jeunesse... On fait ce qu’on peut pour occuper le temps : nous essayons de varier les sujets : le voyage c’est fait, les amourettes c’est fait, les anciens profs qui nous ont traumatisées c’est fait, l’épilation c’est fait il reste… les séries télé !

Nous arrivons à alcantara, charmant village historique (il faudrait qu’on se renseigne sur l’histoire d’ailleurs !) aux façades colorées et aux maisons abandonnées et aux ruines en brique rouge ! L’atmosphère est plaisante mais étrange, il ya vraiment personne dans les rues ou très peu, on s’y sent en sécurité (aucune crainte pour sortir l’appareil photo), c’est un peu l’équivalent d’une ghost town. Mais l’architecture est intéressante : ça sent le vécu, l’histoire, l’abandon, les ruines. Le paysage autour est remarquable aussi : vue sur la mer/rivière (ici tout se rencontre et se mélange on ne sait plus trop qui est quoi !) et ile à mangrove. Il y a un air de village de pecheur et en même temps de repère à militaire ! On se plait à se balader dans le village pendant 2 bonnes heures puis un petit peu de shopping (pas cher pas cher) et nous nous posons à une  lanchonete (restaurant local) avant de reprendre le catamaran. Nous ferons la connaissance de Luciano, un brésilien plutôt charmant il faut l’avouer, ingénieur dans le génie civil qui nous fera la conversation pendant l’heure de la traversée que nous ne verrons pas passer ! Il nous donner d’excellents conseils sur notre itinéraire au Brésil que nous allons tenter de suivre. Peu à peu, le Brésil nous ouvre ses bras et nous offre de belles rencontres, des bons feelings et de plaisantes visites ! Ca fait du bien.

L’arrivée a quai est plutôt comique puisque la marée étant basse le bateau ne peut retourner au port et nous dépose en plein milieu de nulle part. Nous devons alors descendre du bateau et marcher dans un mètre d’eau avant d’atteindre la terre (enfin la vase !) Expérience très marrante pour tout le monde, nous tentons desespérement de ne pas nous mouiller, en vain ! Nous discutons avec un chilien te une française super sympas en attendant que notre taxi privé face les navettes pour nous ramener au niveau de l’embarcadère ! quelle affaire !

 Sans parler du morceau de route qui manque suite à un éboulement du à la marée, je suppose !

Nous rentrons à Sao Luis, où nous avons quelques missions impératives dont téléphoner pour réserver le van pour Barreinheins que nous savons, part tôt le matin. Nous avons encore des difficultés à appeler : le numéro sonne occupé décidément on n’arrivera jamais à s’en servir de cette fameuse carte Oi ! finalement c’était ma faute j’ai pris un 1 pour un 9, après confirmation à l’office du tourisme c’est anso qui s’y colle pour la conversation en portugais au téléphone ! Et je peux dire qu’elle e géré : elle a réussi à s

E faire comprendre à réserver 2 places dans le van pour le lendemain et à indiquer le nom de notre auberge pour le pick up. En raccrochant nous n’étions pas sures à 100% qu’un shuttle passerait nous prendre…comme un doute planait…pas très rassurant surtout quand on sait que le van part à 5h du matin !

Après une sieste bien méritée nous sortons dans notre bar fétiche : le comptoir, nous passons la soirée avec William, le bavard ! Quel moulin à parole ! c’est une gars adorable, super sociable qui adore les langues et qui est constamment à la recherche nouvelles personnes, qui surtout ne parlent pas portugais ca il veut  pratiquer les autres langues et surtout apprendre des autres ! Enfin, vu son débit de parole c’est plus lui qui nous apprend sur le Brésil que nous sur la France ! Il nous offre à chacune un bracelet de cheville local  qui feront notre plus grand bonheur : ça y est nous sommes de vraies brésiliennes.

Nous nous couchons tard (23h) sachant qu’un réveil dès plus matinal nous attend (4h ! aie)




Comments

Please Login or Sign Up to comment.

or

or


TALA part 27,Sao Louis

Sao Louis, Brazil



Home Service done the smart way