TripNTale is the best place to share your travel   Upload Photos Now! X

18 février : l'enfer...part 2

Viewed: 196  

Un peu decallée,on se lève difficilement à 9h30.Il n'y a que 3h de décallage avec le costa rica,mais les dernières 24 h sans sommeil nous ont un peu épuisées.Billy,qui devait nous heberger,a appelé l'auberge pour dire que nous pouvions venir quand nous voulions.La mission du matin sera donc de repartir avec nos sacs à dos dans les rues de Belem à sa recherche.Il habite à seulement deux rues,on devrait arriver rapidemment.On arrive enfin sur la bonne rue,il ne reste qu'à trouver le numéro 190.ON tourne en rond,on se fait aider par des locaux qui ne comprennent à peu près rien et sont persuadés que nous cherchons un hôtel: NO UM CASA!!!On fini par prendre un taxi qui appelle billy et il se trouve que c'est à environ 200m de notre point de départ.C'est la bonne adresse,enfin,on est accuillies par la coloc australienne qui devait partir en week end et nous laisser sa chambre.Affaires déposées,nous partons à la recherche d'un petit dej.On va vers le marché,la coloc nous explique d'éviter la rue à côté de chez eux,dangereuse même de jour,lieu où s'activent les dealers.On traverse un arrêt de bus ou s'entassent les clochards puis arrivons au port.Enchainement de resto un peu chics,on continue vers la place du marché.des centaines de stands s'enchainent.Il fait une chaleur désagreable,très humide,on a faim,on est fatiguée,on ne comprend rien.

On tentera notre premier repas local...rien de très nouveau,haricots rouge,riz,viande,salade..le tout parsemé de chapelure...a prix correct.

A peine requinquée,on part à la recherche d'infos touristiques,et arrivons dans un agence de voyage.La nana ne parle ni espagnol,ni anglais,ni français ,ni allemand,ni italien(tout ce qu'on peut gerer entre Didi et moi),mais uniquement ;PORTUGUESHH.Elle propose alors de nous ecrire sur google translator,avec traduction en direct!Pas bête !Mais finalement nous ne sommes pas plus avancées.On chercher un deuxième bureau,reperé sur la carte, tournons en rond,il fait encore plus chaud..on est encore plus fatiguées...On va finalement au port,en marchant encore 45 bonnes minutes ,cette fois sous une pluie battante,on s'abrite comme on peut sous un arbre mais on finira bel et bien trempées.Nous arrivons enfin à savoir si nous pourrons faire un tour sur l'Amazone,mais épuisées,on décide de rentrer se poser un peu avant toute décision.

Sachant que nous n'avons pas les clés,il fauit que nous appelions la coloc de Billy pour qu'elle nous ouvre la porte de la résidence.Après avoir tenté 5 telephones,les uns Hors service,les autres tombons sur un répondeur...nous abandonnons pour retourner à l'auberge où nous avions dormi la veille,histoire de faire une sièste(il est 16h),tant pis nous reprendrons la chambre pour une nuit et irons récuperer les bagages plus tard.

Une heure de dodo plus tard,Billy nous récupère à l'auberge,tout embetté que l'organisation soit si "bordélique".Il est adorable et nous accompagne,muni d'un paraplui juqu'à chez lui...En effet il valait mieux,le quartier est plus que dangereux la nuit tombée ( lui et sa coloc,ainsi que certains de leur invités,se font assez régulièrement agresser et voler).On nous avait dailleurs prévenues la veille à l'aéroport.On fait connaissance puis partageons quelques gateaux au chocolat préparés par sa coloc.Ils sont tous les deux bien sympa,on discute une bonne heure avant de retourner à l'auberge,avec juste de quoi dormir,laissant nos sacs chez lui.Billy nous a entre temps donné ses clés pour que nous puissions venir le lendemain quand nous voulions.On doit se retrouver plus tard pour dîner ensemble et sortir avec lui et ses amis.

Finalement après l'avoir attendu une heure pour aller manger(Billy attendait qu'il s'arrête de pleuvoir pour venir nous rejoindre,il est 22h,on abandonne,encore),on commande une pizza(enfin la receptioniste s'en charge pour nous),il est hors de question pour nous de mettre un pied dehors dans le quartier.que nous dégustons devant Blood Diamond avec Leonardo Dicaprio(qui soit dit en passant est beaucoup moins sexy en parlant Portuguais).

On fini par se coucher à minuit,après cette journée qui ne nous donne vraiment pas une première bonne impression du Bresil...mais demain est un autre jour



Comments

Please Login or Sign Up to comment.

or

or


TALA part 26,Algodoal

algodoal, Brazil



Home Service done the smart way